Pratique Traditionnelle

Le corps a une mémoire différente de celle du cerveau, il a aussi une façon personnelle
d' accéder à la connaissance.
Lorsque le pratiquant se met à l'écoute de ses sensations physiques, de ses émotions, de ses intuitions c'est d'abord grâce à son corps.
La véritable compréhension est peut-être celle qui passe par le corps qui a sa manière se met " à penser".
Ce savoir là emprunte donc un langage différent de celui des mots et des idées, car il est composé d'une autre étoffe que le savoir intellectuel.
Ce processus où le corps se met à connaître au-delà de la pensée peut paraître étrange à la logique cartésienne; pourtant il se vît intuitivement par l'expérimentation.
C'est pour cette raison qu'il est impossible à un pratiquant même accompli de relater son vécu par des mots ! Il vaut mieux faire que dire .
Les expériences d'une vraie pratique sont souvent d'une nature inexprimable, elles sont indescriptibles parce que pures expériences d'un corps qui comprend mille choses sans l'aide de la pensée ni du langage.
Essayer d'expliquer un Budo authentique c'est essayer d' unir l'huile à l'eau.